Régime alimentaire pour les boxeurs

Régime alimentaire pour les boxeurs

septembre 26, 2021 0 Par François Voltaire

Régime alimentaire pour les boxeurs

La boxe, qu’elle soit amateur ou professionnelle, exige un haut niveau d’énergie et une contraction musculaire rapide. Un round dure environ 3 minutes, mais cela ne paraîtra insuffisant qu’à quelqu’un qui n’a jamais pratiqué la boxe. Après 3 minutes de combat, une personne est aussi fatiguée qu’après un entraînement modéré, l’endurance est donc importante pour les boxeurs. De plus, la souplesse et l’agilité sont importantes en boxe.

Un régime alimentaire correctement formulé pour les boxeurs peut contribuer de manière significative aux performances athlétiques et, à l’inverse, un régime incorrect peut détériorer considérablement les résultats. Un régime alimentaire correct pour les boxeurs crée des conditions optimales dans le corps pour la mobilisation de l’énergie et permet également de rester en bonne forme physique tout au long de l’activité sportive. Régime pour les boxeurs ne doit pas entraîner une augmentation de la masse graisseuse, qui réduit la vitesse et l’endurance pendant le combat.

Recommandations diététiques générales

Les boxeurs doivent suivre un régime moyen à élevé en glucides pour reconstituer les réserves d’énergie – glycogène et restaurer rapidement le système ATP pendant les périodes d’entraînement vigoureux, de compétition et de musculation. Les associations diététiques américaine et canadienne recommandent que les glucides représentent environ 55 % des calories du régime et environ 25 % au détriment des graisses[1]. Notez que les pourcentages sont exprimés en calories et non en poids. Pour maintenir la masse musculaire, la proportion de protéines peut être portée à 35%, au détriment d’une réduction de l’apport en graisses.

L’alimentation des boxeurs pendant un entraînement intensif

Lors d’un entraînement intensif en vue de performances, le régime doit contenir environ 55 % de calories provenant de glucides et jusqu’à 40 % de protéines, le reste étant constitué de graisses. L’objectif principal du régime d’entraînement est d’assurer une récupération adéquate des réserves énergétiques et des tissus, sans augmenter la masse grasse, ce qui permet de maintenir des niveaux élevés de performance physique à poids inchangé.

Des études montrent que les boxeurs devraient consommer chaque jour 1,6 à 1,8 g de protéines par kilogramme de poids corporel[2]. Augmenter la proportion de protéines permet une récupération musculaire plus rapide et représente également une source d’énergie supplémentaire pour le corps. En cas de manque de protéines dans l’alimentation, l’organisme commence à utiliser ses propres protéines, principalement les protéines musculaires.

Consommez 10 à 15 % de graisses par rapport à votre apport calorique total. Les graisses doivent être d’origine végétale, l’huile de poisson est également utile. Certains boxeurs essaient de réduire au maximum leur consommation de graisses, mais cela ne doit pas être autorisé, car les graisses sont importantes pour le corps. Une carence en la matière peut entraîner des problèmes de santé et détériorer les performances sportives.

N’oubliez pas de boire suffisamment de liquide – jusqu’à 3 litres par jour (quantité totale). N’augmentez pas ou ne diminuez pas votre poids corporel avant les compétitions.

La nutrition des boxeurs en dehors de la saison d’entraînement active

En dehors de la saison d’entraînement, les boxeurs doivent s’attaquer à leurs carences – s’ils ont besoin d’augmenter leur masse musculaire ou de réduire leurs dépôts de graisse. N’essayez pas de progresser rapidement, cela perturbe le bio-équilibre et nécessite une longue période d’adaptation. Pendant cette période, vous pouvez réduire votre consommation de protéines, ainsi que réduire l’apport calorique total de 10 à 15 %.

Régime alimentaire pour la prise de masse musculaire

Les recommandations de cette section sur le régime alimentaire des boxeurs peuvent varier en fonction de la prédominance de l’un ou l’autre type de fibre musculaire dans le corps, du sexe, de l’âge et de la condition physique actuelle. Vous devez ajuster vous-même le régime en écoutant votre corps.

  • Augmentez les calories de votre alimentation de 10 à 20 % avec des protéines et des glucides lents.
  • Prenez environ 20g de protéines rapides et 30-40g de glucides 1 heure avant l’entraînement.
  • Prenez 1 à 2 portions supplémentaires d’un shake protéiné entre les repas.
  • Boire des boissons sucrées pendant votre entraînement
  • Prenez 20 g de protéines supplémentaires immédiatement après votre séance d’entraînement et prenez un repas copieux 30 minutes plus tard.
  • Essayez de manger des aliments plus riches en calories, mais évitez les fast-foods et les aliments gras.
  • Mangez toutes les 3-4 heures, afin de maintenir un état anabolique constant dans votre corps.
  • Évitez les sucreries.